Description du projet

Michael  KOHLHAAS

 L’homme révolté

d’après la  nouvelle de Heinrich von Kleist

Du 17 Octobre 2017
au 23 Janvier 2018
Lundi et mardi à 21H30

Tarif plein : 20 €
Tarif réduit* : 15 €

« Il y a bien des années, en terre d’Allemagne, vivait un marchand de chevaux, un homme qui s’appelait Michel Kohlhaas. Il était fils d’un maître d’école. Ce fut un des hommes les plus intègre. Mais son amour de la justice fit de lui un brigand et un meurtrier ».

Le personnage de Michel Kohlhaas rejoint les grands personnages de la mythologie. Il se trouve confronté à l’injustice des hommes, à la guerre, à la mort, au pouvoir, à la justice de Dieu. Il se retrouve face à ses actes qu’il doit assumer seul.

L’histoire de Michel Kohlhaas est merveilleusement retranscrite dans l’adaptation de Marco Baliani. Peut-on vivre ensemble si nous n’acceptons pas les règles qui permettent à des hommes de vivre en harmonie avec d’autres hommes ? Le puissant, celui qui possède, en un mot le riche, a-t-il plus de droits ? L’argent permet-il d’outre passer les règles, de « déchirer » le juste, de bafouer la justice et le droit ? Peut-on s’engager jusqu’à donner sa vie pour des causes que l’on croit juste ? C’est toutes ces interrogations que soulève ce texte chargé de sens.

Michel Kohlhaas refuse l’injustice, et ce refus radical le pousse à détruire, à massacrer, à bafouer à son tour le droit. Son histoire défend une idée toute romantique du combat contre l’injustice. Elle nous renvoie à l’actualité. Non seulement le terrorisme, mais aussi certaines affaires judiciaires qui s’éternisent, s’embrouillent et s’évanouissent dans le temps. À se demander si la justice ne protège que les grands et les puissants.

« Si quelqu’un a le droit de déchirer l’harmonie du monde parce qu’il détient le pouvoir, cela veut dire que le droit peut-être bafoué n’importe quand et n’importe où » constate Kohlhaas.

Notre monde contemporain prône et vénère le cynisme, la réussite malhonnête, l’argent facile, ce qui incite parfois certains jeunes à embrasser des causes radicales.

—————————————————————————————————

 

* pour les moins de 26 ans, étudiants, plus de 65 ans, habitants du 4ème arrondissement, demandeurs d’emploi, intermittents du spectacle, associations et groupes de 10 personnes minimum, sur présentation d’un justificatif

Réserver vos places en ligne

Seul en scène, G. Ponté, par la seule puissance du geste et de la parole, parvient à nous faire ressentir la révolte d’un homme face à l’injustice.

Jusqu’à sa trentième année, cet homme extraordinaire aurait pu passer pour le modèle du bon citoyen. En un mot, le monde aurait béni sa mémoire sans les circonstances qui l’amenèrent à pousser à l’excès une seule vertu, le sentiment de la justice, et en firent un brigand et un meurtrier.

Auteur : Heinrich von Kleist Save

Mise en scène : Gilbert Ponté

Distribution : Gilbert Ponté

Durée (mn) : 1h10

 http://www.labirba.net/